Les animaux sont apparus progressivement dans mes compositions, essentiellement pour la symbolique qu'on leur accorde. Un lapin par-ci, un agneau par là, un chat...

Assez naturellement, inspirée par la mythologie j'ai commencé à envisager les hybridations.

La première œuvre, Bûcentauresse Normande, est née lors de la première période de confinement, durant laquelle je m'étais isolée dans la campagne normande. Et dans la campagne que trouve t-on? Des vaches évidemment! Un soir, après avoir vu un film mettant en scène des centaures, je me suis demandée quelle serait la version locale. Quelques recherches m'ont permis de voir que les hybrides animaliers dans l'histoire de l'art (au même titre que la majorité des personnages actifs) étaient de sexe masculin. Qui envisagerait le minotaure en train de brouter des pâquerettes dans un champs? Aussi j'ai entrepris la création de ma propre vache hybride normande, les cheveux rouges pour un côté punkette.

Viviane elle, est née d'un besoin de calme, de solitude, au cœur de l'hiver. j'avais décidé de créer une nouvelle œuvre dans les gammes bleutées, nocturnes. L'idée de la métamorphose en cerf m'intéressait (Cf Actéon) sans toutefois avoir en tête une idée de relecture de ce mythe. Là encore les bois sont des attributs mâles, qui témoignent de la force, de la puissance, de la capacité reproductrice. Ce sont aussi des trophées et le cerf, bien que roi des forêts, un animal chassé. Aussi j'ai posé des bois sur le crâne de Viviane, à la fois sorcière envoûtante et proie, regardant par dessus sont épaule d'un air moqueur en laissant tomber son drapé couleur sang...

La femme dotée de plusieurs seins est la synthétisation de plusieurs esquisses autour de la figure d'Artemis, déesse chasseresse. Elle incarne la femme sauvage, la mère absolue, tout en étant tiraillée par sa condition de femme et le regard généralement posé sur le sein féminin en société.